Le "Sarkothon" pourrait coûter 7 millions d'euros à l'État

Publié le par Maxéville, un nouvel élan

L'UMP a réussi à amasser les 11 millions d'euros nécessaires à effacer le trou creusé par la décision du Conseil constitutionnel de ne pas valider les comptes de campagne du candidat Sarkozy. Et Copé de s'en réjouir. Et Sarkozy de remercier ce peuple de droite qui maudit les impôts Hollande mais dispose encore assez d'argent pour venir au secours d'un parti dont le candidat n'a pas respecté les règles de la République.

 Et tout cela sur le dos de l’État puisque, au bout du compte, les généreux sauveteurs de l'UMP  vont pouvoir bénéficier de la réduction d'impôt sur le revenu prévue pour les dons aux partis politiques.

Ces dons vont donner droit à des réductions d'impôt, ce qui pourrait coûter 7,26 millions d’euros à l'État. Est-ce digne de la morale républicaine ?

Quelle étrange situation...

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Thierry B. 19/09/2013 15:43

Bonjour,

je souhaite tout de même préciser que si les comptes avaient été clairs, tous les frais auraient été remboursés, soit 10.7 Millions.
comme il y eu irrégularité en effet les réductions d'impôts vont représentés 7.26 millions d'euros à l'état.
si je compte bien l'état fait ainsi une économie de 3.44 millions.

THEOBALD 10/09/2013 09:09

Bien dommage de publier ce "constat" déjà dénoncé depuis le début du lancement de l'appel aux dons !
Ce racket organisé est un détournement de la décision du Conseil constitutionnel, et aucun de nos "gouvernants" n'a protesté : l'Etat cautionne les tricheries de l'UMP en ne s'étant pas prononcé
sur cette arnaque !